EDEA 13 juin 2015, MBOG LIAA fêtait ses 20 années d’existence

Association Mbog Liaa

Ce site a été mise à jour le Mercredi 10 Novembre 2021 à 14:14

Edito

Newsletter

Veuillez vous abonner gratuitement pour recevoir regulièrement les nouvelles des communautés Bassa, Bati et Mpo'o

Visites du site

Compteur activé le 30/05/2018

Visites depuis 01/01/2018
3395455
Ce jour1797
Hier1703
Cette semaine11840
Ce mois8415
Total3395455

Vous êtes celui qui a été choisi pour porter l'association des professionnels de la communication de l’aire culturelle Mbog Liaa, quelle est votre réaction pour cette confiance qui vous a été accordée ?

André Parfait BELL :
Merci chère consœur et sœur. Je mesure le poids de la charge, mais je préfère retenir l’importance de la confiance que me font des professionnels des métiers de la communication ressortissant de l’aire culturelle Mbog Liaa.



Que pensez-vous de l'initiative même de la création d’une association qui puisse regrouper les communicateurs Bassa-Mpo’o-Bati ?


André Parfait BELL
: Je n’en pense que du bien, étant l’un de ceux qui l’ont appelé de leurs vœux !

Quel pourrait être l’intérêt d'un tel regroupement, sa raison d’être ?

André Parfait BELL : L’intérêt de notre association réside principalement dans la capacité que nous lui donnerons d’être un rempart et un creuset. Rempart contre les malveillances qui ne manquent pas de ternir l’image de membres de notre communauté ou pire de la stigmatiser; creuset d’une plus grande solidarité servie en particulier par un professionnalisme irréprochable de nos membres.

- Et les enjeux alors

André Parfait BELL : Les enjeux sont ceux qui appellent le devenir du Cameroun, triangle dans lequel la communauté Bassa-Mpo’o-Bati doit jouer toute sa partition, elle qui a été de tous les combats pour l’émancipation, la dignité et d’abord, la liberté des populations du Cameroun.

Vous étiez une trentaine de communicateurs. C'est un chiffre certes pas négligeable pour une association qui se constitue, surtout que les personnes présentes représentaient chacun un organe de presse parmi les organes qui comptent au Cameroun. Seulement, ce n'est pas assez par rapport au nombre de professionnels de l’aire Mbog Liaa qui exercent dans ce secteur d'activité. Peut-on dire que les absents n'ont pas adhéré à cette vision ou ils n'ont pas simplement entendus le son du tam-tam ?

André Parfait BELL : La mission première que je m’assigne dans les premiers mois de la présidence de HIKUU hi LON, est de mobiliser le plus de frères possibles. Je n’ai aucun doute quant à ce que l’équipe que nous formons dans le Bureau Exécutif élu le 29 novembre à Boumnyebel y parviendra. Permettez que je précise qu’il ne s’agit pas d’une association de journalistes, mais d’un regroupement de professionnels des métiers de la communication (éditeurs, journalistes et auxiliaires de ce métier, publicitaires, relationnistes, etc.)

En passant un mot sur le choix de la dénomination de l'association; est-ce à dessein ?

André Parfait BELL : C’est fatalement à dessein. Le tam-tam est un instrument de communication aux usages multiples chez les peuples de nos traditions. Il est notamment un outil qui aide au rassemblement et qui permet de porter un certains types de communiqués…Puisque nous nous exprimons dans une langue héritée de la colonisation, disons que littéralement notre association est le Tam-tam du «pays».

Quel message allez-vous passer pour intéresser le maximum de professionnels à ce nouvel organe associatif ?

André Parfait BELL : J’ai la faiblesse de penser que chacun qui se sait concerné nous attend avec ferveur. Chacun sait quel est le message. J’ai envie de dire que le messager renseigne d’emblée sur le message.

Avez-vous un chiffre approximatif de professionnels que vous espérez voir intégrer les rangs de HIKU’U hi LON en 2014 ?

André Parfait BELL : La centaine serait une bonne base au soir de 2014.

Quelle est votre premier champ de bataille ? En terme de projet à court terme votre première action?

André Parfait BELL : Notre champ de bataille permanent est de continuer à équiper les membres de notre association (nous en avons tous besoin !) des meilleures ressources techniques et éthiques pour faire leur travail de façon optimale, dans l’environnement qui est le notre. Vous pouvez aisément en décliner les premières actions.

A moyen et à Long terme que prévoyez-vous ?

André Parfait BELL : Le Bureau exécutif élu fin novembre a un mandat de trois ans. L’objectif au sortir de ce premier mandat est d’avoir mobiliser un maximum de nos frères (après un recensement le plus exhaustif possible) et d’avoir permis à une majorité d’entre nous de s’améliorer au plan professionnel. Nous ne manquerons pas du reste de contribuer à fluidifier les relations entre les élites Mbog Liaa et de participer à un meilleur maillage social intracommunautaire.

Merci de votre disponibilité.

André Parfait BELL : Je vous remercie de m’avoir donné l’opportunité de dire quelques mots à votre public. Je les renseigne par ailleurs sur ce que vous serez vous-même, par vos conseils, une ouvrière dévouée à Notre Cause.



Yvonne Cathy NKEN
Journaliste


BUREAU EXECUTIF DE L’ASSOCIATION HIKKU hi LON

Président Général André Parfait BELL
1er Vice Président Emmanuel Gustave SAMNICK
2e Vice Présidente Evelyne Ngo LAMBIDJECK
Secrétaire Général : Noé NJEBET MASSOUSSI
Secrétaire Générale Adjointe La Fortune Ngo YAMB
Trésorier Général : BADJANG ba NKEN
Commissaire aux comptes : Bruno BEKIMA ENOUMBA
Conseillers : Josué MONDA BAKOA
Cathy NKEN

Partager l'info

Commentaires  

 
# Charly Gabriel Mbock 04-12-2013 20:55
Cher Andre,
Je pourrais dire, c'est Parfait.
Ce pas est fondateur, donc determinant.
Tes Confreres et Consoeurs ne se sont pas trompes. Tu vas donc devoir payer la rancon de tes competences. Compte sur nos modestes energies pour etre la chaque fois que ce sera necessaire. Je suis particulieremen t sensible a la''fluidification des relations entre les elites Mbog Liaa'' et au ''maillage social intracommunauta ire''. Car le plus difficile n'est jamais de disloquer, de demanteler, mais d'unir, de rassembler et d'organiser des convergences.
Je suis persuade que nous pouvons etre plus intelligents que la betise.
Dieu mettra les accents ou il faut. En attendant, qu'Il benisse Mbog Liaa.
Fraternels encouragements au Bureau elu.
CGM
 
 
# JOSUE MAKANDI 07-12-2013 21:44
Charly Gabriel Mbock
mes hommages professeurs..... il n' ya que ca chez nous des docteurs et professeurs valable et valeureux .... je vous rend hommage a vous et a toute la fratrie mbogliaa. A monsieur parfait Bell que je ne connais pas , prière d'être aussi parfait que cette excellente interview qui t'offre la possibilité de nous montrer combien vous êtres intelligent dans cette équipe . vous avez eu une excellente idée , vous avez joint des mbombock qui sont de la confrerie .........tous ce que nous voulons, c'est l'Unité de notre peuple et qui sait... le prochain chef d'Etat pourquoi ne penseèton jamais un bassa ???? pourquois suputter seulement sur les autres tributs ??????
Merci mon frère et courage dans cette oeuvre gigantesque que vous avez choisi
Nous vous soutenons